Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A la plume de mes doigts

A la plume de mes doigts

Ecrivain public, correctrice, conceptrice, rédactrice, formatrice en Bourgogne Franche-Comté, Doubs, Jura, Suisse

SAVOIR REPERER LES PLEONASMES

Vous devez rédiger un mémoire, un , un article de blog ? Pour un style fluide et pertinent, méfiez-vous des pléonasmes ! Ce terme reste obscur pour vous ? Pourtant, les pléonasmes sont fréquemment employés dans le langage de tous les jours : « Allumer la lumière », « descendre en bas », « monter en haut » en sont des exemples connus. On reconnaît un  lorsque des termes ayant le même sens sont répétés. Ils créent un phénomène de redondance et alourdissent vos phrases. Ainsi, dans l’expression « allumer la lumière », allumer contient déjà le mot « lumière », la tournure correcte est par conséquent « allumer une lampe ».

Quelques pléonasmes courants : 

  • Prendre soin de son apparence extérieure : apparence veut dire ce qui est visible de l’extérieur. Dites plutôt  « ne pas se fier aux apparences de quelqu’un ».
  • Commémorer un souvenir : « Commémorer » signifie déjà rappeler le souvenir, faire mémoire. En revanche, la tournure « commémorer un événement » correcte.
  • Un hasard imprévu : le hasard est par définition imprévu !
  • Répéter deux fois la même chose : répéter signifie redire ou dire deux fois. « Ne répétez pas ce que vous avez déjà dit » est correct.
  •  Mais aussi : « nous commencerons d’abord par », « donc, par conséquent », « enfin, pour conclure », « un bref résumé », « un faux prétexte »…

Des pléonasmes moins connus : 

  • Opposer son veto : veto en latin signifie « je m’oppose ». La formulation correcte est « mettre son veto ».
  • La conjoncture actuelle
  • La topographie des lieux : Topos veut dire « lieu » en grec
  • Une double alternative s’est présentée à lui : lorsque quelqu’un doit faire face à une alternative, il doit par définition choisir entre deux possibilités
  • Anéantir entièrement : quand un objet est anéanti, cela veut dire qu’il n’en reste plus rien, ce n’est donc pas la peine d’en rajouter !
  • Une dune de sable : le terme dune désigne une colline de sable fin

Pourquoi repérer les pléonasmes dans un texte est-il nécessaire ? Pour montrer que vous maîtrisez correctement le vocabulaire et que vous êtes rigoureux dans son emploi, comme dans votre travail d’ailleurs !

Alors si vous n’êtes pas sûr(e) de votre plume, n’hésitez pas à me éviter les pléonasmescontacter ! Votre écrivain public et rédactrice relit attentivement vos documents ou les rédige selon vos besoins.

Sources : L’essentiel, Bescherelle, éditions Hatier et 1001 secrets de la langue française, Sylvie Dumon-Josset.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article