Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A la plume de mes doigts

A la plume de mes doigts

Ecrivain public, correctrice, conceptrice, rédactrice, formatrice en Bourgogne Franche-Comté, Doubs, Jura, Suisse

LA LAITERIE MAUGAIN : DECOUVERTE D’UNE ENTREPRISE FAMILIALE QUI A FAIT LE CHOIX DE LA DIVERSIFICATION

Fabrice Maugain et Chloé, assistante commerciale,  devant le magasin

La ferme Maugain est un bel exemple d’atelier de diversification réussi. La motivation de Fabrice et son sens du management permet aujourd’hui de faire vivre treize personnes sur cette exploitation du Haut-Doubs.

C’est à l’âge de 11 ans que Fabrice Maugain, dirigeant-paysan, arrive à Chapelle d’Huin avec ses parents (aujourd’hui retraités) pour reprendre la ferme familiale des grands-parents. Il les rejoint dans le GAEC en 1997, et pour le rendre viable pour trois personnes, s’oriente vers une diversification. « Je ne me voyais pas traire les vaches pendant quarante-quatre ans et demi », précise-t-il. Il crée dans un premier temps un atelier bovins allaitants, mais le cours de la viande n’étant pas assez rémunérateur, celui-ci est abandonné au profit de la transformation laitière, d’autant plus qu’une opportunité locale s’est présentée avec le rachat de la petite fromagerie Fortin à Aubonne. Pour apprendre les techniques de transformation laitière, Annie, la femme de Fabrice, part en formation à l’ENIL de Mamirolle. En 2009, la ferme Maugain transforme donc une partie de son lait sur le site de l’entreprise Fortin à 20 kilomètres. La situation n’étant pas idéale, les associés font le choix d’investir sur le site de la ferme dans un laboratoire agréé CE en 2012.

Au fur et à mesure que l’atelier de diversification prend de l’ampleur, le nombre de personnes nécessaires au bon fonctionnement de la ferme augmente. C’est ainsi que le GAEC compte deux associés et onze autres personnes sont salariées du GAEC et de la SARL : des employés administratifs et de production, un commercial, un chauffeur livreur qui permet aux yaourts Maugain d’être présents dans toute la région, une assistante commerciale pour gérer les marchés de la restauration collective et des artisans revendeurs locaux.

L’exploitation Maugain en chiffres, c’est 250 hectares d’herbe, 120 vaches laitières de race Montbéliardes qui produisent 800 000 litres de lait par an : 550 000 litres sont vendus à la coopérative des Monts de Joux, et 250 000 litres à la SARL (créée pour la partie transformation) et transformés à la ferme en yaourts essentiellement. Deux millions de yaourts sont ainsi produits annuellement.

En choisissant un yaourt Maugain, c’est « un bout d’environnement que l’on achète », « un bout d’économie rurale », tient à souligner Fabrice Maugain, qui aimerait obtenir l’appellation « yaourts fermiers» à la place de « yaourts artisanaux » sur ses petits pots, afin de mettre en valeur le fait que ce sont les mêmes personnes qui traient les vaches matin et soir, puis qui gèrent l’atelier de transformation, ce qui est unique dans la région.

C’est cette envie d’ « innover dans la zone Comté », que la famille Maugain vous invite à découvrir lors de leurs portes ouvertes des 19, 20 et 21 janvier 2017. Dans un esprit campagnard, paysan, Fabrice et son équipe répondront à vos questions, autour d’une soupe aux pois, d’une dégustation de produits, ainsi que d’une dégustation-vente de vin Jurançon.

Les projets de la laiterie Maugain ne manquent pas ! Pour 2017, l’embauche d’une directrice est programmée. Un pot de yaourt en carton 100% recyclable est à l’étude. Et pour 2017/2018, Fabrice souhaite élargir sa gamme de fromage au lait cru.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article