Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A la plume de mes doigts

A la plume de mes doigts

Rédactrice, correctrice, conceptrice, formatrice, secrétaire indépendante en Bourgogne Franche-Comté

Impressionnante réplique de la Porte Saint-Pierre de Pontarlier en bois

Porte Saint Pierre en bois

Insolite

Pontarlier

Impressionnante réplique de la Porte Saint-Pierre en bois

Rempli de modestie, Denis Cuenot n’aurait jamais cru que la photo postée par sa femme sur un réseau social connaisse un tel succès.

Impossible de rester indifférent au charme de cette sculpture en bois, lorsque notre regard la croise. Ce qui explique que cinq cent personnes ont aimé, adoré, ont été impressionnées, lorsque Claudine a publié la photo de l’œuvre de son mari dans le groupe Facebook qui s’appelle « Tu sais que tu es de Pontarlier quand ». Un groupe créé pour « partager l’amour de notre ville », d’après les consignes de l’administratrice. « C’est un groupe que j’aime bien, on y voit de belles choses, c’est pour ça que j’y ai mis la Porte Saint Pierre de mon mari, qui est un emblème de Pontarlier. » Il ne va s’en dire que l’initiative a été appréciée du public, à en lire la petite centaine de commentaires : « superbe, magnifique, bravo, félicitations » sont des mots qui reviennent à foison. Certains internautes suggèrent même de « l’exposer », « dans la hall de la Mairie ».

Surprenant aussi est le fait que ce travail d’orfèvre a été réalisé avec des matériaux de récupération. « J’ai utilisé des chutes, des cagettes, des palettes, des boîtes de Mont d’Or », explique l’artiste, bientôt retraité, dont le métier n’est pourtant pas menuisier, mais mécanicien et carrossier. « Les cloches, je les ai trouvées au bureau de tabac à côté, et pour l’horloge, j’ai servi un mouvement de réveil », car incroyable, mais, comme la vraie, la Porte Saint-Pierre en bois donne l’heure.  Denis a réalisé ce chef d’œuvre dans son appartement du centre-ville, en utilisant des outils de base, en exécutant « les gros travaux sur le balcon et les petits détails à l’intérieur ». Pour certains, il a employé la pyrogravure. Ainsi, on peut lire le fameux « Liberté – Egalité », le « Fraternité » ayant disparu lors de la reconstruction de cette porte en 1771, abîmée par les invasions et les incendies et qui, avec cinq autres, servait à entrer et sortir de la ville autrefois fortifiée. Denis souligne la présence du moins connu « Soumission aux lois, du côté de la rue de la République ». « Les gens ne le voient pas forcément. Il y a plein de détails que l’on ne voit pas quand on la regarde comme ça », constate-t-il, lui qui maintenant la connaît par cœur, même s’il ne sait pas d’où lui est venue l’idée, un jour de mars, de la sculpter !

Au final, la reproduction de la Porte Saint-Pierre en bois mesure « un mètre de haut sur quatre- vingt de large, et pèse sept kilos. » Elle est démontable en trois parties « de haut en bas », et pour l’instant elle est solidement fixée sur une étagère sur son balcon.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article